Amg conseils Pau - Element illustration ligne rose
Amg conseils Pau - Element illustration ligne rose floue

Professionnels

Assurances professionnels

Nos conseils permettent de vous éclairer sur les assurances obligatoires dans le lancement d’une activité et vous accompagner progressivement dans les assurances facultatives.

Découvrez nos offres

Assurances de personnes

La protection sociale du Travailleur Non Salarié TNS

Elle englobe :
- La complémentaire santé (remboursement des dépenses de santé en complément de la sécurité sociale),
- La Prévoyance (En complément du régime général, verse des indemnités journalières en cas d’arrêt maladie, une rente en cas d’invalidité et enfin un capital en cas de décès),
- Les frais généraux et la Retraite avec le Plan Epargne Retraite.
Ces contrats bénéficient d’une fiscalité particulière dans le cadre de la Loi Madelin.

Les contrats collectifs

L’entreprise met en place des contrats collectifs pour ses salariés en fonction des différentes réglementations en vigueur, des accords collectifs, la convention collectives.
- Le contrat complémentaire santé collectif rendu obligatoire depuis la Loi Ani en 2016,
- Le contrat prévoyance collectif,
- Le Plan Epargne Retraite Obligatoire, PEROB.

L'épargne salariale

Le Plan Epargne Entreprise, PEE

peut être mis en place par l’entreprise afin de permettre à ses salariés de se constituer une épargne pour financer des projets personnels.

Les Indemnités de Fin de carrière IFC

permet à l’entreprise d’anticiper financièrement le départ à la retraite des collaborateurs.

Le Plan d’Epargne Retraite Collectif, PERCO

permet de constituer un supplément retraite aux salariés.

Découvrez nos offres

Assurances dommage

La protection juridique

(En option ou en contrat séparé), couvre les risques juridiques liés à l’activité du chef d’entreprise ; elle présente un service d’informations juridiques et prend en charge les frais de justice liés à un litige, frais d’instance, d’expertise, honoraires d’avocats… avec des spécificités telles que le contentieux avec fournisseurs ou clients, les litiges prud’homaux, les locaux commerciaux, administration ou organismes sociaux…

La multirisque professionnelle

Elle protège le local professionnel que ce soit un bureau, un commerce, un atelier ou un entrepôt, de l’incendie et des risques divers.

Les garanties peuvent être souscrites à la carte, avec des renforts tels que la perte d’exploitation, des options, une franchise plus ou moins élevée.

Attention au mode d’indemnisation, vétusté / valeur à neuf.

Nous disposons de solutions pour des locaux vacants, sinistrés, risques sensibles ou établissements de nuit.

La responsabilité civile professionnelle

(En option ou par contrat séparé) Elle couvre l’activité exercée en indemnisant les dommages matériels ou corporels causés à des tiers dans le cadre de son activité, avec des particularités comme la responsabilité exploitation, la responsabilité du dirigeant.

Une spécificité existe dans le domaine du bâtiment, la responsabilité civile et décennale permettant de garantir les ouvrages pendant 10 ans.

L'assurance immeuble

Devenue obligatoire depuis la Loi Alur, pour tout bâtiment détenu en co propriété, il protège l’immeuble quel que soit  la taille.

L’auto du pro

Englobant les assurances pour les véhicules de fonction, utilitaires, voiture du dirigeant sous contrat flotte à partir de 3 véhicules, avec des garanties à la carte.

Le matériel et l'outillage

(En option ou par contrat séparé) lorsqu’ils sont transportés, ils peuvent être couverts dans le contrat Multirisque professionnelle, ou dans le contrat d’assurance automobile ou encore par contrat séparé. 

Le contrat Cyber Risques

(En option ou par contrat séparé), garantit les atteintes aux données informatiques confidentielles d’exploitation.

Découvrez nos

Trucs et astuces

Si cela s’avère être payant dans de nombreux domaines, être fidèle à son assureur est souvent synonyme de surprime. Les assureurs attirent les nouveaux clients avec des offres alléchantes.

Le contrat d’assurance prévoit les facultés de résiliation.

Heureusement, de nombreuses lois se sont succédées dans de nombreux domaines, il est très simple de changer de compagnie d’assurances, alors n’hésitez plus.

De par notre panel de compagnies partenaires nous pouvons changer d’assureur et vous accompagner dans les formalités de résiliation.

Faire jouer son assurance à tous les coups n’est pas la meilleure stratégie et peut même vous coûter très cher.

Chaque sinistre a un impact sur la statistique et peut vous valoir une perte de bonus en auto…et vous amener tout doucement vers un profil malussé, voire résilié compagnie.

Prenez donc directement en charge vos petits sinistres, vous y gagnerez.

Si vous bénéficiez déjà d’une couverture santé individuelle au moment de la signature de votre contrat de travail, vous n’êtes pas obligé de souscrire la mutuelle proposée par votre entreprise.

C’est aussi le cas si vous êtes affilié à l’assurance complémentaire de votre conjoint.

De même si vous bénéficiez de la CMU (couverture maladie universelle) ou de l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire santé), vous n’avez pas à adhérer à la mutuelle de votre entreprise.

Dans tous les cas, il faudra en faire la demande écrite à votre employeur et lui fournir les justificatifs.

Au moment de votre pot de départ à la retraite, vous dites au revoir à vos collègues mais pas nécessairement à votre mutuelle d’entreprise.

Il vous sera possible de la conserver en vous manifestant dans les 6 mois.

L’entreprise arrêtera de prendre en charge une part des cotisations, toutefois, la réglementation limite la hausse de cotisation en la rendant progressive. 

Vous pouvez continuer à bénéficier de la mutuelle de votre entreprise après la fin de votre contrat de travail, quelle qu’en soit la raison.

Il s’agit de la portabilité de la mutuelle. Seule condition pour bénéficier de ce dispositif de portabilité : 
avoir au moins un mois d’ancienneté au sein de l’entreprise au moment de votre départ et percevoir des indemnités de chômage par la suite. 

Cet avantage est limité dans le temps : il s’arrête au maximum au bout de 12 mois, ou avant, si le versement des allocations cesse.

Oui ! La plupart des cartes bancaires confèrent une protection juridique. Son niveau d’intervention dépendra du type de CB que vous détenez.

Ces garanties de protection juridique sont en général valables à l’étranger.

Il n’est jamais obligatoire de signer un constat amiable et même nous vous recommandons de ne pas signer dans certaines circonstances ; remplissez toujours le constat amiable même si vous n’êtes pas d’accord avec ses termes.

Dans ce cas, ne signez pas et indiquez le motif du désaccord dans les observations du constat (recto).